Demandez votre devis
Un bon ramonage vous aide
à réduire votre consommation de bois et à optimiser le rendement de l'installation
Le ramonage c'est aussi se protéger des risques d'intoxications
Le ramonage c'est aussi se protéger des risques d'intoxications
Un bon ramonage vous aide à réduire votre consommation de bois et à optimiser le rendement de l'installation
Un bon ramonage vous aide
à participer au maintien de la qualité de l'air
Se chauffer au bois c’est aussi préserver les énergies fossiles
Un bon ramonage vous aide à participer au maintien de la qualité de l'air
Un bon ramonage vous aide
à protéger les biens et les personnes
Le ramonage c'est aussi se protéger des risques d'intoxications
Avec une centaine de décès chaque année, le monoxyde de carbone représente la première cause de mortalité par toxique en France
Un bon ramonage vous aide à protéger les biens et les personnes

Le bois

Quel type de bois faut-il utiliser, quel type d’essence ?

Nombreuses sont les essences de bois, il est important de distinguer trois grandes familles d’essences de bois selon leur densité avant de choisir son bois de chauffage :

  • Les feuillus durs : chêne, hêtre, frêne, noyer, arbres fruitiers, charme, bouleau, aulne, orme, châtaignier...
  • Les feuillus tendres : peuplier, saule, tremble, acacia, tilleul
  • Les résineux : pin, sapin, mélèze, épicéa …

Les feuillus durs, des bois de chauffage à privilégier !

Les feuillus durs sont les plus adaptés au chauffage domestique car ces bois sont plus denses et dégagent de ce fait plus de chaleur. Une condition cependant : qu’ils soient bien secs !

Leurs principales caractéristiques :

  • ces bois sont plus longs à sécher que les feuillus tendres ou les résineux,
  • ils sont plus pénibles à fendre,
  • plus difficiles à enflammer, ce sont pourtant les plus énergétiques à la combustion,
  • leurs braises durent plus longtemps et rayonnent davantage,
  • leurs flammes sont plus courtes et moins flamboyantes que celles des bois tendres mais le feu dure plus longtemps.

Quelques exemples de feuillus durs :

  • le chêne : c’est le bois multi usage par excellence ! il donne de bonnes braises mais une flamme moins belle. Son pouvoir calorifique est le plus élevé et sa combustion est excellente. Veillez à garantir un bon séchage du chêne afin d’éliminer le maximum de tanins qui viendraient endommager votre conduit (formation de bistre).
  • le hêtre : considéré comme le bois de chauffage idéal, au pouvoir calorifique très élevé. Il donne à la fois de belles flammes et de belles braises presque sans étincelles. L’apport énergétique / calorifique du bois de hêtre est souvent cité en référence. Son odeur est généralement très appréciée, il est notamment utilisé pour le fumage de certaines denrées alimentaires.
  • le frêne : même s’il est difficile à couper, le frêne donne la plus belle flamme. Il constitue le bois de chauffage idéal pour les cheminées car ne produit que peu d’étincelles.
  • le charme : une des essences au plus haut pouvoir calorifique ! Ce bois brûle longtemps et donne la plus belle flamme
  • le châtaignier : une exception à la règle ! Le châtaignier éclatant à la combustion, il ne fait pas partie des bois de chauffage les plus recommandés même s’il s’agit d’un feuillu dur.

L'humidité

Un bois sec, feuillus ou résineux, apporte quasiment la même quantité d'énergie. Cependant, le critère de l'humidité est essentiel car il intervient directement sur le contenu énergétique. Entre un bois sec prêt à l'emploi (moins de 20 % d'humidité rapportée à la masse brute) et un bois fraîchement coupé (45 % d'humidité rapportée à la masse brute), l'énergie est deux fois moindre !

Il vous faudra donc en consommer davantage pour un confort équivalent. Un bon bois de chauffage est un bois "propre" et sec !!

Comment et combien de temps doit-on stocker son bois de chauffage ?

Le bois sèche à condition d'être fendu et rangé. Il se stocke à l’extérieur, dans un lieu abrité et ventilé. Le tas de bois doit être protégé en partie haute par un toit, une tôle ondulée ou une bâche en veillant à ce que celle-ci ne couvre pas les côtés du tas. Ceci facilitera l’aération naturelle par l’action du vent et limitera la stagnation de l’humidité au sein du tas.

Si possible, les bûches ne doivent pas être entreposées directement sur le sol. Préférez le stockage sur palette ou sur une dalle de béton pour éviter tout pourrissement ou dégradation du bois par le développement de champignons.

Le bois supporte parfaitement la pluie directe qui facilite le dépôt de tanin sous le tas de bois plutôt que sur la vitre de l’insert ou du foyer fermé. Si votre bois est stocké dans de telles conditions hors saison de chauffage, il suffit de le protéger environ 1 mois avant utilisation afin d’être certain que le taux d’humidité du bois ne dépasse pas 20%. L’idéal est de prévoir un espace relai à l’intérieur de la maison car le bois maintenu à température ambiante est beaucoup plus calorifique.
On considère qu’un espace de 6m³ environ est suffisant pour une consommation moyenne en France.
Assurez-vous que le bois que vous achetez est certifié NF bois de chauffage. Ne brûlez pas du bois de récupération issu de chantier (meubles peints, bois traité, etc.) : ils peuvent contenir des produits toxiques.

À quelle période faut-il acheter votre bois de chauffage ?

Si vous avez la possibilité de stocker votre bois de chauffage, il est préférable de le commander au printemps. Les demandes étant moins nombreuses à cette période, vous pourrez profiter de conditions avantageuses (prix, livraison, quantité...).
Effectivement, l'automne est la période où la majorité des consommateurs passent leur commande pour l'hiver.

Quels sont les différents types d'appareils de chauffage au bois ?

Vous souhaitez renouveler votre appareil de chauffage au bois (chaudière, poêle, insert, foyer fermé) ou en acquérir un ?
Les entreprises certifiées NF vous recommandent d'acquérir un appareil labellisé "Flamme Verte".
Le label Flamme Verte qualifie les appareils de chauffage domestique au bois les plus performants. Il est fondé sur une charte d'engagement des constructeurs et se traduit par une étiquette apposée sur les appareils.

Utiliser un bois de chauffage certifié NF avec un appareil Flamme Verte, c'est l'assurance d'un chauffage au bois performant et économique.

Le bois de chauffage certifié NF est-il plus cher ?

Suivant la production du professionnel, le surcoût maximal sera de 1,8 euro TTC/stère soit 5 % du prix du stère vendu (pour une production annuelle de 1 000 stères).
Pour une production annuelle supérieure à 10 000 stères, le surcoût est inférieur à 0,25 euro TTC soit moins de 1 % du prix de vente au stère.

Comment s'assurer que votre producteur est titulaire de la marque NF "Bois de chauffage" ?

Plusieurs choix s'offrent à vous :

  • en consultant la liste des producteurs de bois de chauffage mentionnant également les produits certifiés NF.
  • lors de votre commande, en demandant à votre producteur la présentation du certificat de qualité attribué par l'organisme indépendant certificateur (CTBA).

Est-il avantageux de se chauffer au bois de chauffage NF ?

Cherchez sur votre facture de fuel, gaz, d'électricité, propane... le coût d'achat du kWh de ces énergies et comparez.
Exemple pour l'achat d'un stère de bois NF type G1 et H1 au prix de 60 euros TTC :

  • d'après l'étiquette, son contenu énergétique équivaut donc à 2 000 kWh.
  • prix d'achat du bois revient à 60/2000 = 0,03 euros /kWh

Attention, pour comparer efficacement des énergies en termes de confort, il faut intégrer le rendement de votre appareil de chauffage.

Vous souhaitez plus d'informations sur la marque NF Bois de Chauffage, sur le chauffage domestique au bois ou plus largement sur l'énergie et l'environnement :

L'ADEME met à votre service :

  • un Numéro Azur (prix d'appel local) : 0 810 060 050
  • un site Internet : www.ademe.fr. La rubrique "énergie renouvelables" comprend tout un volet sur le bois-énergie et notamment le chauffage des particuliers (guide pratique, combien coûte votre appareil de chauffage, estimer votre consommation annuelle …).

Vous pouvez également vous rendre directement dans un "Espace Info Energie". Pour connaître l'adresse de l'espace le plus proche de chez vous, cliquez sur votre région pour découvrir les conseillers les plus proches de chez vous.

Pourquoi l'utilisation de bois de chauffage ne détruit-elle pas la forêt ?

L'exploitation forestière, permet de régénérer les forêts et d'assurer le développement durable des espaces boisés.
Comme dans la plupart des pays européens, la surface boisée s'accroît fortement. En France, depuis les deux derniers siècles, elle a presque doublé !
En effet, le prélèvement forestier annuel est inférieur à l'accroissement naturel de la forêt. Le capital forestier augmentant de plus de 10 % chaque année, la ressource est donc préservée et le bois considéré comme une énergie renouvelable.

Pourquoi le bois de chauffage est-il une énergie renouvelable ?

Le bois est une énergie propre et renouvelable. Le CO2, libéré pendant sa combustion, est le même que celui qui serait rejeté dans l'atmosphère lors de sa dégradation naturelle.
L'impact de la combustion du bois sur l'atmosphère est donc neutre.